Vice-Versa fait tomber plusieurs records

©Disney/Pixar

©Disney/Pixar

[Box Office US] Encensé par la critique, le dernier film des studios Pixar produit aussi son petit effet sur les spectateurs. C’est vrai en France comme aux Etats-Unis. Sorti vendredi dernier il a généré 90.4 millions de dollars de recettes lors de son premier week-end d’exploitation nationale. Mais il a aussi et surtout fait tomber plusieurs records.

Vice-Versa détient ainsi désormais le record d’un lancement d’un titre original aux Etats-Unis. Cela signifie que sont exclus les films basés sur des personnages déjà connus, les films adaptés de romans et les suites. Ceci explique donc cela… Jusqu’à présent c’est le film de James Cameron “Avatar” qui en était le détenteur avec 77 millions de dollars de recettes pour son week-end de lancement.

Des scores qui font dire à certains que Vice-Versa est bien parti pour décrocher l’Oscar du meilleur film d’animation.

Rappel du synopsis : Grandir n’est pas de tout repos, et la petite Riley ne fait pas exception à la règle. À cause du travail de son père, elle vient de quitter le Midwest et la vie qu’elle a toujours connue pour emménager avec sa famille à San Francisco. Comme nous tous, Riley est guidée par ses émotions – la Joie , la Peur, la Colère, le Dégoût  et la Tristesse.  Ces émotions vivent au Quartier Général, le centre de contrôle de l’esprit de Riley, et l’aident et la conseillent dans sa vie quotidienne. Tandis que Riley et ses émotions luttent pour se faire à leur nouvelle existence à San Francisco, le chaos s’empare du Quartier Général. Si la Joie, l’émotion dominante de Riley, tente de rester positive, les différentes émotions entrent en conflit pour définir la meilleure manière de s’en sortir quand on se retrouve brusquement dans une nouvelle ville, une nouvelle école et une nouvelle maison.

Et puisque nous évoquons le box-office américain, sachez que “Jurassic World” est toujours en tête avec 102 millions de dollars de recettes supplémentaires durant le week-end, soit un cumul de près de 400 millions pour les seuls Etats-Unis. Dans le reste du monde, on n’est plus très loin du milliard.

Et c’est la comédie américaine “Spy” portée par Melissa McCarthy et Jason Statham qui complète le podium cette semaine mais avec seulement 10.5 millions de dollars. Le cumul est de près de 75 millions après 3 week-ends dans les salles nord-américaines.