Grey’s Anatomy déprogrammé ce 3 mai pour cause de débat présidentiel (+ SPOILERS)

Certains seront peut-être un peu déroutés de ne pas retrouver la suite de la saison 13 de “Grey’s Anatomy” ce soir sur TF1. Qu’ils se rassurent… Si la série n’est effectivement au programme de votre soirée, c’est pour mieux revenir la semaine prochaine.

Ce soir place au débat de l’entre-deux tours de l’élection présidentielle. Et oui c’est ce dimanche 7 mai 2017 que les français désigneront celui ou celle qui succèdera pour 5 ans à François Hollande comme Président(e) de la République. Ce débat sera diffusé à la fois sur TF1 et sur France 2 à partir de 21 heures.

Retour de Grey’s Anatomy le mercredi 10 mai 2017 à 21 heures avec les épisodes “Disgrâce” et “Les prisonnières”. En voici un bref aperçu…

Grey’s Anatomy : attention SPOILERS

Episode “Disgrâce” : Un immeuble d’habitations s’effondre dans le centre de Seattle faisant de nombreux blessés, transportés au Grey-Sloan Memorial. Joséphine avoue à Alex qu’elle est mariée et qu’elle craint que, suite à son témoignage au procès le lendemain, son mari violent puisse la retrouver. Pour la protéger et lui éviter de témoigner, Alex décide d’accepter l’offre du procureur : plaider coupable et écoper d’une peine de deux ans de prison, contre l’avis de Meredith. Richard finit par apprendre qu’il est remplacé par Eliza, à la direction de l’internat.

Episode “Les prisonnières” : Après leur journée de travail, Bailey, Arizona et Jo se rendent dans une prison de haute sécurité pour s’occuper de Kristen, une adolescente âgée de 16 ans, enceinte. Très mal à l’aise dans cet environnement, Bailey est vite terrorisée quand la jeune fille agresse le médecin de l’hôpital de la prison et lui casse un doigt. Quand la mère de Kristen, pourtant présente sur les lieux, refuse de venir auprès de sa fille pendant l’accouchement, Bailey, Arizona et Jo font de leur mieux pour soutenir la jeune fille dans cette épreuve. En repartant de la prison le lendemain matin, Bailey annonce à Jo et Arizona qu’Alex a décidé d’accepter l’offre du procureur et qu’il va donc aller en prison.